LA VALISE AUX SOUVENIRS

Publié le par Dominique Lassaigne.

affiche généraliste copie

. Cette prestation  permet de stimuler et de  mobiliser les souvenirs anciens de chacun, de verbaliser et partager les expériences individuelles autour des mots parlés, écrits ou chantés  et  peut déboucher sur un spectacle réalisé par les résidents ou sur d'autres finalités ( videorama,  recueil...)
 Pour cette prestation, le choix  de la  durée, du déroulement, du nombre de participants  sont modulables en fonction des impératifs des résidents et de la maison. Une rencontre préalable est indispensable.
over2t-copie.jpg

Lepublic devient acteur et créateur pour le plaisir de tous.     ___________________________________________________________________________

Plaisir de retrouver des odeurs, des sons , des images, retrouver le temps perdu sans cesse réimaginé.
Plaisir de retrouver des odeurs, des sons , des images, retrouver le temps perdu sans cesse réimaginé.
Plaisir de retrouver des odeurs, des sons , des images, retrouver le temps perdu sans cesse réimaginé.
Plaisir de retrouver des odeurs, des sons , des images, retrouver le temps perdu sans cesse réimaginé.
Plaisir de retrouver des odeurs, des sons , des images, retrouver le temps perdu sans cesse réimaginé.
Plaisir de retrouver des odeurs, des sons , des images, retrouver le temps perdu sans cesse réimaginé.
Plaisir de retrouver des odeurs, des sons , des images, retrouver le temps perdu sans cesse réimaginé.

Plaisir de retrouver des odeurs, des sons , des images, retrouver le temps perdu sans cesse réimaginé.

Plaisir de retrouver des odeurs, des sons , des images, retrouver le temps perdu sans cesse réimaginé.

......Le temps perdu est comme le pain oublié sur la table, le pain sec. On peut le donner aux moineaux. On peut aussi le jeter. On peut encore le manger, comme dans l'enfance le pain perdu : trempé dans du lait pour l'adoucir, recouvert de jaune d'oeuf et de sucre, et cuit dans une poêle. Il n'est pas perdu, le pain perdu, puisqu'on le mange. Il n'est pas perdu, le temps perdu, puisqu'on y touche à la fin des temps et qu'on y mange sa mort, à chaque seconde, à chaque bouchée. Le temps perdu est le temps abondant, nourricier......

                                La part manquante
                                 [ Christian Bobin ]